50 Shades Darker

Attention, ça va être subversif. (non)

Après deux longues années d’attente, le couple le plus mièvre et glauque d’Hollywood revient sur nos écrans pour notre plus grand plaisir (non).  Après une micro séparation, Christian et Anastasia décident de redonner une chance à leur histoire, mais cette fois ci sans contrat, sans punissions et sans secrets. Mais c’était sans compter les multiples péripéties dont EL James nous avait fait cadeau dans ses bouquins, l’ex complètement tarée et un peu ninja, l’ancienne maîtresse SM un peu possessive et le patron qui n’a visiblement pas compris que harceler son assistante n’était pas une bonne idée.

L’hygiène c’est important.

J’ai longuement réfléchi à ce qu’on peut dire de ce film à part qu’il est nul à pleurer et c’est très dur de trouver quelque chose de positif tant on a envie de se lever et traverser l’écran pour mettre un taquet aux « héros ». Mais pour comprendre certaines choses, il faut aussi, et avant tout, revenir sur les bouquins. Que j’ai lus. Oui, j’aime me faire mal. Remarque pour ces livres/films c’est plutôt un avantage. Pardon je m’arrête là. Dans les bouquins, Christian est clairement un control freak. Il décide tout pour Ana, il ne lui laisse que peu de libertés puisqu’elle doit sortir AVEC lui, manger AVEC lui, se laver AVEC lui, coucher AVEC lui (et probablement aller aussi aux WC avec, mais la légende ne le dit pas). Et Ana, éperdue d’amour comme elle est, accepte tout. Enfin sauf les trucs qui font vraiment trop mal. Et en ça, leur attitude est parfaitement retranscrite dans le film. Christian revient soudainement dans la vie d’Ana, et au lieu de l’envoyer bouler, elle va céder à son regard de merlan frit et sa petite barbe de 3 jours et accepter de renouer avec lui. Mais attention, cette fois elle se rebelle sur les trucs qui comptent, genre ne pas manger de viande mais plutôt de la salade de quinoa. Pour le reste, elle reste super passive, sauf au moment où elle refuse de se faire coiffer dans le salon de l’ex SM. Notons qu’il faut pousser le bouchon un peu loin pour qu’elle réalise qu’il y a un truc qui ne va pas.

Pour le reste, Ana semble être littéralement un aimant à connards. Quand ce n’est pas son mec milliardaire qui a un dossier sur elle, c’est son supposé meilleur ami qui expose des photos d’elle et qui lui dit texto « Je t’ai pas demandé ton avis je sais que tu n’aurais pas voulu » ou alors son patron qui a la très louable envie de « la faire jouir comme personne ne l’a fait avant ». Et dans toute cette merde, deux questions se posent. Pourquoi Anastasia ne se tire pas à l’autre bout du monde ou n’envoie chier personne ? Et surtout, comment se fait-il qu’à un moment l’auteur, le réal et des millions de gens se sont dit que c’était romantique ? Tout donne envie de la secouer. Son mec a ses coordonnées bancaires ? Elle couine un peu et scène d’après, pouf au resto !

Néanmoins, et je ne sais pas si c’est réellement un point positif, le film est fidèle au bouquin. On retrouve les scènes « clés » du tome 2, comme l’expo photo de José, le retour de Leila et la scène à l’appartement (largement édulcorée), Jack Hyde et ses problèmes capillaires et Mrs Robinson et sa difficulté à passer à autre chose jusqu’à une dernière scène avec elle qui, qu’on aime ou pas, fait un peu plaisir. Et malgré cette fidélité, il reste un point négatif, certaines expressions prises dans le livre mais posées comme ça, sans explications. Ana fait allusion à « une relation vanille ». En l’occurrence, Christian parle de « sexe vanille » dans le bouquin, pour différencier ses relations avec Ana d’avec les autres.  Par contre, et contrairement au premier film, on retrouve plus de scènes de sexe, avec Ana toujours à poil et Christian toujours habillé. Sexe qui sert un peu à combler les trous (hohoho jeu de mots Ramucho) du scénario (mais rassure toi dans le livre c’est pareil) et qui tombe à chaque fois un peu comme un cheveu dans la soupe et qui sert aussi de prétexte à ne pas établir de dialogues qui auraient pu éventuellement rendre le film moins con.

Une statue qui bouge ? Ah non, juste Basinger qui brille beaucoup.

Enfin, dernier point, et pas des moindres, le casting. Dakota Johnson est toujours aussi tête à claques, semblant hésiter sur chaque mot, faisant la fausse ingénue et en ça, elle incarne parfaitement l’Ana du livre, et dieu merci, elle au moins ne fait pas allusion à sa « déesse intérieure ». Tu veux savoir de quoi je parle ? Tape toi les 3 livres et tu comprendras. Il est à noter que le budget cheveux a été augmenté car elle n’a plus cette frange coupée aux ciseaux en plastique mais elle arbore une magnifique chevelure et une frange enfin coupée droite.  Jamie Dornan reste, quant à lui, toujours aussi peu charismatique et même si ses fossettes quand il sourit sont adorables, on aurait préféré quelqu’un avec plus de présence que lui (même si, et merci à toutes les femmes présentes dans la salle quand je l’ai vu pour avoir applaudi, il sait parfaitement utiliser un cheval d’arçon). Le reste du casting reste anecdotique, Jack Hyde et Leila étant joués par des acteurs dont le nom ne m’évoque rien. Il reste, toutefois, remarquable que cette dernière se soit vue ajoutés des pouvoir de ninja pour les besoins du scénario. Et enfin, et pas des moindres, Kim Basinger incarne une Elena Lincoln relativement acceptable, et nous montre que tu peux avoir fait le strip tease le plus sexy de l’histoire du cinéma et vieillir salement à côté.

En bref, 50 Shades Darker n’est vraiment pas le film à voir si tu veux rattraper ton retard. Tout pêche et rendra les femmes folles de rage de voir à quel point des libertés de base peuvent être bafouées « au nom de l’amour » et surtout par un connard qui aime juste contrôler ses joujous. Les scènes de sexe, si elles sont plus nombreuses ont clairement été faites par un homme pour un homme puisqu’il n’est pas dérangeant de montrer la nudité de la femme mais l’homme gardera TOUJOURS son pantalon.

Allez vas-y partage !

Sophie.

Fille provinciale perdue à Paris, j'aime aller où il fait noir pour me cultiver.

soparra has 2 posts and counting.See all posts by soparra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *